Face à la dégradation de l’environnement et la conséquence d’une telle situation sur la santé, la qualité de l’aire est un sujet qui nous intéresse ces derniers temps. À noter que deux formes de pollution d’air existent, soit la pollution de l’air intérieur et la pollution atmosphérique. Quoi qu’il en soit, en tant que consommateurs continuels d’air, nous avons besoin de mesurer sa qualité. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

Observation de la qualité de l’air

L’air est un mélange de gaz invisible qui compte parmi les innombrables éléments sur notre planète. Il s’agit toutefois de l’un des éléments les plus importants auxquels nous ne pouvons pas nous passer. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire, voire indispensable d’observer sa qualité. Cependant, pour mieux évaluer la qualité de l’air, il faut comprendre les variations de l’atmosphère. Par exemple, l’existence en abondance de certains gaz, comme le dioxyde d’azote peut entrainer le changement de couleur de l’air. Cela est dû aux taux de fragment fin qui peut varier la luminosité de l’air.

Comment mesure-t-on la qualité de l’air ?

Pour mesurer la qualité de l’air, on fait souvent recours à certains appareils que l’on utilise généralement parallèlement avec d’autres technologies comme la chimiluminescence, le laser, l’ionisation de flamme et bien d’autres encore. Pour cela, on place ces appareils dans des endroits spécifiques comme à proximité des stations ou loin du trafic pour les stations de fonds. Quant aux zones industrielles, les appareils de mesure sont placés à proximité des zones à surveiller. Ces appareils permettent alors de transmettre toutes les données de concentration. À noter que ces données peuvent être consultées sur le site d’AASQA.

Rappel sur les effets de la pollution de l’air sur la santé

La qualité de l’air est un enjeu crucial compte tenu des effets négatifs de sa pollution sur notre santé. En effet, si l’on croit aux résultats des études menées sur ce sujet, l’impact sanitaire de la pollution de l’air est au niveau international. Alors, la mauvaise qualité de l’air a nombreux effets à court et à long terme sur la santé. Parmi les effets les plus connus sont sur le système nerveux, le système cardiovasculaire, le système respiratoire, le système hormonal, etc. C’est pour cette raison qu’il devient urgent de se préoccuper davantage sur sa qualité. Pour cela, il faut commencer par mesurer sa qualité afin de prendre toutes les mesures nécessaires.

Laisser un commentaire